FIV - Insémination


L'acupuncture peut être utilisée en complémentarité avec la médecine occidentale pour maximiser les chances de réussite des traitements d'insémination artificielle et de fécondation in vitro (FIV). Les cliniques de fertilité accueillent d’ailleurs les patientes et leur acupuncteur sur place, afin que l’acupuncteur puisse administrer les traitements pré et post-transferts.

En effet, une étude allemande
1 a démontré que l’acupuncture combinée à la fertilisation in vitro augmentait les chances de réussite : 42% de succès pour le groupe ayant eu recours à l’acupuncture comparativement à 26% pour le groupe n’ayant pas reçu d’acupuncture. Cette étude démontre l’effet de l’acupuncture sur une journée seulement, soit juste avant et après le transfert de l’embryon. Cependant, pratiquée sur une plus longue période, l’acupuncture peut augmenter les chances de manière significative :
  • en améliorant la fonction des ovaires à produire une meilleure qualité d’ovules et un plus grand nombre de follicules;
  • en rétablissant l’équilibre hormonal;
  • en augmentant la circulation sanguine dans l’utérus et en augmentant par le fait même l’épaisseur de l’endomètre et en permettant de diminuer, au moment du transfert de l’embryon, la réactivité de l’utérus tout en relaxant la patiente;
  • en réduisant les effets secondaires liés aux hormones;
  • en traitant des problèmes tels ; le syndrome des ovaires polykystiques, l’aménorrhée, l’endométriose et les fibromes utérins.
De plus, l’acupuncture peut réduire les risques de fausses couches et supporter la femme pendant toute sa grossesse en la soulageant des symptômes tels que : les nausées, la fatigue, l’anxiété, etc.